Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez notre formulaire rapide et obtenez des devis maintenant!

Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez notre formulaire rapide et obtenez des devis maintenant!

Table des matières

Rénovation écologique

7 minutes de lecture

Comment réduire votre facture de chauffage en hiver

Par: Karine Dutemple

Rénovation écologique

7 minutes de lecture

Comment réduire votre facture de chauffage en hiver

Par: Karine Dutemple

Rénovation écologiqueComment réduire votre facture de chauffage en hiver

L’arrivée du froid amène avec elle l’anticipation d’une facture de chauffage élevée pour garder tout le monde bien au chaud à l’intérieur. Pour éviter cette situation et limiter le montant de votre facture de chauffage, il est indispensable de songer à des façons efficaces de réduire votre facture de chauffage. 

11 conseils pour réduire votre facture de chauffage en hiver

1) Calfeutrez vos fenêtres

fenêtre en hiver_Comment réduire votre facture de chauffage en hiver

Il est bien connu que des fenêtres fissurées ou mal calfeutrées sont une source d’infiltration pour le froid. Faites donc une inspection de celles-ci pour repérer tout problème de la sorte. Prenez note que la majorité des fuites s’opèrent entre le dormant de la fenêtre et le battant. Sans tarder, remplacez le calfeutrage de vos fenêtres avant l’arrivée des premiers froids.

Vous changez vos fenêtres? Sachez que les fenêtres au vitrage double ou triple certifiées ENERGY STAR offrent un rendement de 20 à 40% supérieur à celui des fenêtres traditionnelles.

2) Bloquez toutes les sorties d’air vers l’extérieur

Vos fenêtres et vos portes ne laissent plus passer le moindre courant d’air? N’oubliez pas d'isoler les prises de courant, de même que les espaces où passent les câbles ou les tuyaux. En ce qui a trait aux portes, installez un coupe-froid sous chacune d'entre elles. 

Vous avez besoin d'informations concernant la marche à suivre pour étanchéifier vos portes? Consultez notre article sur le sujet!

3) N’ouvrez pas toujours les portes

Si vous chauffez l’intérieur de votre maison avec une cheminée, ouvrir les portes peut être une façon intéressante de chauffer l’étage supérieur sans devoir surutiliser vos radiateurs. En général, il vaut mieux éviter de le faire si vous ne profitez que d’un chauffage électrique. Garder les portes fermées en pareille circonstance fera en sorte de permettre à chaque pièce d’être chauffée à la hauteur de ses besoins et ne pas inutilement dissiper la chaleur dans les autres pièces.

4) Entretenez les équipements de chauffage

paysage hivernal_Comment réduire votre facture de chauffage en hiver

L’entretien des appareils de chauffage est absolument primordial pour éviter toute perte de rendement de leur part. Les recommandations à suivre varient évidemment en fonction du type de chauffage utilisé :

  • Pour les cheminées : un ramonage est essentiel une à deux fois par hiver pour assurer leur fonctionnement optimal ;
  • Pour la fournaise : remplacez les filtres aussi souvent que nécessaire ;
  • Pour les chaudières : elles ont besoin d’un entretien annuel, sans quoi vous utiliserez environ 10% d’énergie supplémentaire. Concernant les chaudières, prenez note qu’elles doivent être changées à tous les 15 ans et qu’il ne faut jamais les utiliser à une température supérieure à 50 degrés ;
  • Pour les radiateurs électriques : sur une base régulière, veillez à dépoussiérer vos radiateurs et nettoyez-les complètement une fois par année ;
  • Pour les chaudières à gaz : faites appel à un professionnel pour l'entretien au moins une fois par an ;
  • Pour un système à air chaud : son entretien annuel est essentiel pour assurer son plein rendement.

En guise de recommandation supplémentaire pour assurer le meilleur fonctionnement possible de vos radiateurs, ne les recouvrez jamais et ne posez rien dessus. Dans un deuxième temps, ne placez pas de meubles devant ceux-ci, car cela ferait en sorte de nuire à la circulation de l’air. En conséquence, la chaleur ne sera pas redistribuée uniformément.

5) Évitez de surchauffer votre demeure

Quelle est donc la température idéale à l’intérieur de la maison? Pour profiter d’une température interne confortable sans avoir une facture de chauffage trop élevée, il est recommandé de maintenir une température de 17 degrés dans les chambres et une température de 19 degrés dans les pièces centrales comme la cuisine, la salle à manger et le salon. Rappelez-vous que pour chaque degré de chauffage supplémentaire, votre facture augmentera d’environ 7%.

Vous devez vous absenter? L’idée d’éviter de chauffer la maison en votre absence ne devrait pas vous pousser à éteindre complètement le chauffage. Cela risquerait de faire geler les canalisations, ce qui serait plutôt contre-productif. Maintenez donc la température à au moins 16 degrés à l’intérieur de la maison pour éviter cette situation. Pour en savoir davantage sur les mesures à prendre pour éviter que vos tuyaux gèlent, lisez notre article Comment empêcher les tuyaux de geler.

6) Programmez votre chauffage            

Comme il est logique que vous vouliez profiter d’une température ambiante plus élevée lorsque vous vous trouvez à l’intérieur, programmez le chauffage pour que celui-ci soit plus élevé durant les heures où vous êtes présent et qu’il soit plus bas lors de votre absence. En ce qui a trait à la baisse qui peut être effectuée, celle-ci ne devrait pas excéder 3 degrés. En appliquant cette simple mesure, vous pourrez faire baisser votre facture d’au moins 4%. Plutôt intéressant, non?

7) Optez pour des thermostats électroniques

thermostat électrique_Comment réduire votre facture de chauffage en hiver

Vous avez des thermostats bimétalliques? Les changer pour des thermostats électroniques vous permettra de réduire votre facture de chauffage d’au moins 5 %. Si pour diverses raisons vous ne souhaitez pas tous les changer, faites appel à un électricien pour remplacer au moins ceux qui se trouvent dans les pièces où vos besoins en chauffage sont les plus élevés. L’intensité de vos nouveaux thermostats doit être sélectionnée en fonction de la puissance de vos plinthes.

En choisissant des modèles électroniques programmables, vous pourrez d’ailleurs avoir un meilleur contrôle sur les variations de température, réduisant ainsi la possibilité de trop chauffer l’intérieur de votre maison. Idéalement, les thermostats devraient être indépendants afin d’éviter qu’ils ne soient situés trop près des sources de chaleur.

8) Réglez votre chauffe-eau à 55 degrés

En diminuant la température de votre chauffe-eau, vous économiserez sur votre facture de chauffage et ce, tout en évitant que votre appareil ne s’encrasse prématurément. Voilà qui en vaut la peine, non?

Vous avez un problème avec votre chauffe-eau? Lisez notre article concernant les solutions qui s'offrent à vous pour y remédier.

9) Arrêtez votre chauffe-eau en cas d’absence prolongée

Si vous quittez votre demeure pour quelques jours (au moins quatre ou cinq jours), il est profitable de fermer votre chauffe-eau. Évitez toutefois de consommer l’eau tiède à votre retour à la maison.

10) Procurez-vous des rideaux épais et fermez-les la nuit

Pendant la saison froide, avoir des rideaux épais procure l'avantage de bloquer le froid susceptible d’émaner de la bordure des fenêtres (si votre calfeutrage n’est toujours pas refait). Les fermer durant la nuit évitera donc que la baisse de température se produisant durant cette période ne rafraîchisse inutilement l’intérieur de la maison. Bien évidemment, les garder ouverts durant la journée permettra de profiter de la chaleur du soleil.

Une petite précaution s’impose par contre concernant les rideaux à proximité d’une source de chaleur. Si vos rideaux se trouvent directement sous vos radiateurs, assurez-vous qu’ils soient suffisamment courts pour éviter de tomber directement devant.

11) Faites nettoyer les conduits de ventilation

Comme les conduits de ventilation ont une grande influence sur la performance de vos équipements de chauffage et de climatisation, ils devraient être nettoyés à chaque trois ans. Cela fera en sorte de limiter les pertes de chaleur engendrées par l’accumulation de saleté à l’intérieur des tuyaux. De plus, ce nettoyage vous aidera à améliorer la qualité de l’air respiré par les occupants de la maison en éliminant également les bactéries, la moisissure et les germes.

Les astuces pour réduire votre facture de chauffage Quelques précisions
1) Calfeutrez vos fenêtres
  • Optez idéalement pour des fenêtres au vitrage double ou triple certifiées ENERGY STAR
2) Colmatez toutes les sorties d'air 
  • Ceci inclut les portes, les prises électriques et les endroits où passent les fils et les conduits
3) Gardez les portes fermées (à moins d'avoir une cheminée)
  • Cela évitera la dispersion de la chaleur 
4) Entretenez l'équipement de chauffage
  • Faites faire l'entretien de vos appareils et changez les filtres au besoin
5) Évitez de surchauffer votre demeure
  • Maintenez la température à 17 degrés dans les chambres et à 19 degrés dans les pièces centrales
6) Programmez votre chauffage
  • Réduisez la température de 3 degrés au maximum pendant votre absence (elle ne doit pas descendre en bas de 16 degrés)
7) Optez pour des thermostats électroniques
  • Priorisez le remplacement des thermostats dans les pièces qui requièrent le plus de chauffage
8) Réglez votre chauffe-eau à 55 degrés
  • Vous économiserez en plus de limiter l'encrassement de votre chauffe-eau
9) En cas d'absence, arrêtez votre chauffe-eau
  • Cette mesure s'applique si vous partez au moins 4 ou 5 jours
  • Ne consommez pas l'eau tiède à votre retour
10) Installez des rideaux épais
  • Fermez-les la nuit, ils bloqueront le froid qui émane des fenêtres
11) Faites nettoyer vos conduits de ventilation
  • Le nettoyage devrait se faire à chaque 3 ans

 

Obtenir des soumissions pour votre projet de chauffage

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour un projet de chauffage. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.

Vous voulez être mis en relation avec des entrepreneurs et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 855 239-7836.

Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!


Dernière modification 2023-05-09

Liste des références


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Vous cherchez autre chose?


Table des matières


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Etes vous entrepreneur?

Rejoignez notre réseau et attirez de vrais clients!

Telecharger le guide de prix en rénovation

Saisir un courriel pour recevoir le guide

blog-survey-title



Articles similaires

Actualités du secteur, témoignages, technologies et autres ressources.

5 minutes de lecture

Karine Dutemple 06 May 2022

Tout savoir sur les systèmes de traitement des eaux usées

Que les préoccupations écologiques soient tendance ne devrait pas être une surprise. À la maison, beaucoup cherchent des façons de réduire leur consommation d’énergie et d’augmenter l’efficacité des systèmes. En plus, d’autres personnes s’intéressent à des modes de vie alternatifs et sortent des sentiers battus en investissant dans des mini-maisons et des péniches. Ces systèmes gagnent en popularité chez les propriétaires dotés d’une conscience environnementale, car ils sont une excellente façon d’augmenter l’efficacité des systèmes résidentiels d’alimentation en eau. Le manque d’eau potable est un problème de plus en plus fréquent un peu partout dans le monde et installer un système de ce genre dans la maison n’est qu’une seule des façons de combattre ce problème. Pour ceux qui vivent dans des climats secs, cette option est d’autant plus importante. Mais comment fonctionne-t-il? Nous voilà pour rendre un peu plus facile la compréhension de ces systèmes! Tout savoir au sujet des systèmes de traitement des eaux usées Les eaux usées: qu’est-ce que c’est? Nous pouvons diviser les types d'eau résidentielle en trois catégories : l’eau de pluie, les eaux noires et les eaux domestiques. L’eau de pluie est de source naturelle et n’est pas de l’eau de source ou saumâtre. Cela signifie qu’elle peut provenir de n’importe quelle des sources suivantes : eaux souterraines, rivières, glaciers et ainsi de suite. Tel que leur nom l’indique, les eaux noires sont hautement toxiques et contiennent des bactéries. Cette eau provient de votre toilette. Les eaux grises regroupent l’ensemble des eaux usées qu’une maison produit. Il peut s’agir de l’eau de la douche, du lavage, de la vaisselle et ainsi de suite. Beaucoup de systèmes sont conçus pour emmagasiner l’eau et la réutiliser. Pourquoi utilise-t-on ce genre de système? Pour l’expliquer simplement, ce type d'installation récupère celles-ci et les détourne vers d’autres endroits et pour d'autres utilisations, notamment pour le jardin et l’irrigation de l’aménagement paysager. L’eau usée contient des traces de saleté, de nourriture, de cheveux et de graisse. Bien que ces éléments soient dangereux lorsqu’ils sont relâchés dans les plans d’eau, ils agissent en tant que nutriments et fertilisants pour les plants, les herbes, les arbres et les fleurs. Comment les systèmes de traitement des eaux usées fonctionnent-ils? En elle-même, la façon dont un système de traitement des eaux usées fonctionne n’est pas trop complexe. C’est simple : toute l’eau provenant de vos lavabos, de vos douches et des drains additionnels sera collectée dans un réservoir tampon. Ce réservoir peut emmagasiner beaucoup d’eau d’un coup, ralentissant son débit. Une fois que l’eau ralentit, les solides qui se sont accumulés à l’intérieur se déposeront dans le fond, permettant à l’eau propre de se séparer et de continuer son chemin. Lorsqu’il est question de construire et de concevoir ce système, il y a plusieurs options. La simplicité est la clé et il y a des façons de construire qui n’altéreront pas le système de plomberie en place. Vous pourriez envisager un système de traitement par gravité intégré qui redirigera votre eau dans un réservoir tampon et un système d’irrigation de base. Si votre propriété se trouve dans une pente, alors seulement dans cette situation vous pourriez avoir besoin de considérer l’ajout d’une pompe mécanique. Les bénéfices d’un système de traitement des eaux usées Comme nous l’avons mentionné, le principal bénéfice d’un système de traitement des eaux usées est son caractère écoresponsable. Implanter ce système dans votre maison lui permet de fonctionner de manière écoresponsable, recyclant et réutilisant l’eau pour répondre à d’autres besoins. Beaucoup de propriétaires citent également l’argent que ces systèmes permettent d'épargner. Installer un système de traitement des eaux usées permet des réductions considérables sur les factures d’électricité et d’alimentation en eau, offrant le potentiel de sauver jusqu’à 40 000 gallons d’eau par année. Pour ceux qui utilisent une fosse septique, l’emploi de ces systèmes offre un bonus : ils aident à prolonger la durée de vie du système septique. Source: Robert Stokoe Les erreurs répandues Si vous êtes nouveau face au concept de ce type de système ou que vous n’êtes pas certain de l’approche à adopter, voici quelques-unes des erreurs que nous vous suggérons d’éviter. Emmagasiner l’eau trop longtemps : Lorsque l’eau usée est emmagasinée trop longtemps ou dans des conditions chaudes, elle peut devenir rapidement septique. Une fois que l’eau devient septique, elle est inutilisable. Évidemment, il s’agit de quelque chose que vous voudrez éviter, alors il est important d’avoir un système qui utilise votre eau régulièrement. L’eau ne devrait pas être emmagasinée pendant plus de 24 heures. Ne pas savoir où votre eau usée se dirige : Lorsqu’il est question des différents systèmes qui existent, quelques-uns, comme celui du tuyau perforé, pourraient ne pas avoir de direction définie. Si vous ne savez pas où l’eau se dirige, alors des problèmes surviennent. Un de ceux-ci est la formation de bouchons causée par la terre ou les racines qui infiltrent le système. Irriguer incorrectement les plantes : L’eau usée est excellente pour vos arbres et vos plates-bandes, mais il est crucial de mentionner que vous devriez éviter d’arroser vos légumes avec celle-ci. Également, certains terrains pourraient ne pas supporter le déversement d’eaux usées et requérir un équipement spécifique pour être correctement dispersée. Assurez-vous de faire vos recherches avant de déverser des eaux usées partout. Utiliser le mauvais équipement : Lorsqu’il est question de l’équipement que vous utilisez, vous devrez créer un système de traitement des eaux usées qui fonctionne avec l’espace. Une fois de plus, cela vous demandera de consacrer un peu d’énergie en termes de recherches afin de trouver la bonne méthode pour votre maison et votre terrain. Vous pourriez également considérer l’embauche d’un expert afin de construire un système pour vous, garantissant ainsi un bon résultat! Vous voulez tester vos connaissances? Essayez notre nouveau quiz sur les rénovations écologiques!

6 minutes de lecture

N/A 08 Feb 2022

La culture hydroponique hors sol

L’image que nous avons le plus souvent en tête lorsqu’il s’agit de jardinage, c’est de planter une graine ou un plant directement dans la terre. Il existe cependant d’autres manières de procéder si, pour une raison ou pour une autre, vous souhaitez ou ne pouvez pas utiliser de terreau pour votre jardin. Place au jardinage hydroponique! Jardinage hydroponique: qu'est-ce que c'est? Le jardinage hydroponique fait référence à toute technique utilisée pour faire pousser un plant sans terre, en contraste avec la culture en sol. Ce procédé fait partie des techniques de jardinage hors sol et est souvent utilisé en serre intérieure. Le sol a pour fonction de protéger les racines de la lumière et de leur permettre d’aller chercher les nutriments nécessaires dans la terre, mais d’autres matériaux peuvent la remplacer. Ils ont parfois des capacités de rétention de l’eau ou d’aération supérieures à celles de la terre - ou même inférieures si une plante particulière le demande! À lire également: Plantes potagères, comment les faire pousser? Les plantes anti-insectes: comment s'y prendre? Annuelles ou vivaces: quelle différence? Une culture hydroponique peut être faite directement dans l’eau ou dans un substrat inerte que l’on alimente avec une solution nutritive composée d'un mélange d’eau et de nutriments liquides en vente dans certains magasins d’horticulture. Vous devrez également sélectionner un substrat au besoin. Pour du jardinage hydroponique, vous devez sélectionner un substrat inerte. Un substrat est la matière qui supporte la pousse d’un plant: un substrat inerte ne réagit pas chimiquement et a des propriétés d’aération et de drainage qui sont différentes de la terre. Les substrats inertes ou neutres comprennent la laine de roche, la fibre de coco, les billes d’argile, la perlite ou le gravier. Les options de substrats varient beaucoup d’un plant à l’autre, vous pouvez donc sélectionner le plus adapté aux besoins du plant que vous faites pousser. La terre donne typiquement les nutriments nécessaires à une plante, alors la question se pose: s’il n’y a pas de sol, les plants peuvent-ils quand même aller chercher les nutriments nécessaires à leur pousse? Vous cherchez des experts pour un projet d’aménagement paysager? Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés! La culture hydroponique pour un meilleur contrôle L’idée derrière la culture hydroponique est de nourrir les plantes à travers l’eau dans laquelle elles poussent: vous pouvez utiliser une solution composée d’eau et des nutriments nécessaires à la pousse de vos plants sous la forme d'engrais liquides. Si vous avez besoin de contrôler l’apport en nutriments de vos plants au lieu d’utiliser un engrais à intégrer dans la terre, la culture hydroponique est pour vous. En priorisant certains nutriments ou des compositions tels que des suppléments de floraison ou des stimulateurs de racine, vous pouvez mettre l’accent sur un aspect particulier d’un plant. La culture hydroponique est reconnue pour vous donner un meilleur rendement et une croissance plus rapide si un plant pousse dans les conditions optimales. De plus, vous n’aurez pas à vous préoccuper des contaminants de sol ainsi que des parasites et autres mauvaises herbes pouvant parfois se retrouver dans la terre. Une installation hydroponique demande un peu d’entretien, mais les risques de contamination sont moins élevés. C’est généralement la technique utilisée en serre intérieure pour pouvoir cultiver des fruits et des légumes à l’année pour répondre aux besoins des plantes en lumière, en chaleur et en nutriments de manière adéquate. Une culture hydroponique en intérieur: l'équipement nécessaire Comme nous l’avons déterminé ensemble, entretenir une culture hydroponique peut être le meilleur moyen de contrôler précisément les paramètres de croissance de vos plantes. Mais que faut-il pour maintenir une bonne installation de jardinage hydroponique? Tout d’abord, mentionnons que votre installation dépendra grandement du type de plantes que vous souhaitez cultiver. Une plante exotique peut demander plus ou moins d’ensoleillement et d’eau et votre culture hydroponique devra s’adapter à ses besoins. Si vous prenez soin d'un plant qui nécessite des besoins élevés en ensoleillement, comme un plant de tomates qui a besoin d'un plein soleil pour pousser efficacement, équipez-vous d’un éclairage DEL. Faites attention à ce qu’il soit assez puissant pour reproduire les effets des rayons UV pour la plante sans être non plus trop puissant, ce qui peut affecter la croissance ou même la vie de vos plants. Une installation hydroponique doit pouvoir reproduire le plus fidèlement possible les conditions de pousse normale de la plante, en passant par le climat, la température ainsi que l’humidité. Munissez-vous d’outils de contrôle climatique comme des contrôleurs d’humidité ou de température. Ces outils sont des rallonges électriques équipées de lecteurs de température et/ou d’humidité. Ils sont programmables pour s’allumer automatiquement dès qu’une certaine température ou un certain pourcentage d’humidité est atteint et pour s’éteindre automatiquement une fois la régulation effectuée. Si vous y brancher les bons dispositifs, l'humidité et la température seront automatiquement gérées par ces appareils. Dans l’éventualité où vous n’avez probablement pas une pièce à dédier à votre jardinage hydroponique, des tentes de culture peuvent vous aider à créer les conditions parfaites dans un endroit plus restreint. Certaines d’entre elles viennent même déjà équipées d’éclairage, mais n’oubliez pas de vérifier si elle s’adapte aux besoins de votre plante! Les coûts d’installation initiaux sont rapidement absorbés par l’efficacité d’une culture hydroponique en termes de croissance et de contrôle parasitaire moindre, en plus de vous permettre de pouvoir cultiver vos fruits, légumes et fines herbes toute l’année. En résumé Votre jardin hydroponique doit s’adapter à la variété de plantes que vous souhaitez cultiver: la vitesse de croissance accrue et le meilleur rendement d’un jardin hydroponique ne sont plus à prouver, mais il doit être réalisé dans les meilleures conditions possibles. Une culture hydroponique est intéressante au niveau de la gestion des parasites pouvant se trouver dans la terre, surtout à l’intérieur. Gardez en tête que vous créez un microclimat à un endroit précis: rapprochez-vous le plus possible des températures et des taux d’humidité naturels de vos plantes. Ce type de culture peut sembler difficile à aborder au départ, mais elle s’entretient très bien une fois mise en place. Rendez-vous dans un magasin spécialisé en jardinage et adressez-leur toutes vos questions: en plus de posséder une expertise auprès des plantes, le personnel présent pourra vous conseiller leurs meilleurs outils en fonction de votre budget. Qui ne rêve pas de légumes frais à l’année, dans le confort de son foyer? Source des images: Pixabay et Flickr

5 minutes de lecture

Cynthia Laferrière 21 Jan 2023

Tout Savoir sur le Chauffage à la Biomasse

Puisque l’utilisation de la biomasse forestière provient de sources renouvelables et, par conséquent, participe à nos efforts pour préserver l’environnement, il est possible que vous en entendiez de plus en plus parler. Ressource locale intéressante à plusieurs niveaux, le coût de la biomasse demeure relativement bas et stable. Ce qui en fait une option de choix pour un chauffage d’appoint ou de base. Définition de la biomasse Source : Canva Représentant la deuxième source d’énergie renouvelable la plus populaire au Canada, il s’agit tout simplement de matières organiques non fossilisées, comme de la paille, des résidus de bois, du gazon, des ordures ménagères, voire des excréments d’animaux. Bref, la biomasse est composée de matières végétales et de déchets organiques. Transformés ou non, ces éléments peuvent servir de combustible présenté sous différentes formes : Liquide (bioéthanol, essence de bois…) Solide (copeaux, granules…) Gazeuse (biométhane) Comme les industries forestières et de transformation du bois sont très populaires au Québec, le type de biomasse le plus facile à trouver et à utiliser pour chauffer votre demeure est conçu à base de résidus de bois. On parle ici de bûches compressées, de copeaux et de granules. Les avantages écologiques de la biomasse Source renouvelable est pratiquement synonyme de ressource écologique. Puisque la biomasse à usage résidentiel est issue des résidus de l’industrie forestière qui n’auraient aucune valeur commerciale ou embourberaient les sols si laissés en nature ou envoyés dans un site d’enfouissement, il est préférable de les recycler plutôt que de les jeter. Second point important à prendre en compte, la combustion de biomasse est considérée comme étant carboneutre. Ce qui signifie que son utilisation conserve l’équilibre environnemental : la ressource qui brûle rejette dans l’atmosphère la même quantité de CO2 que ce qu’elle a absorbée de son vivant. En plus de fournir un revenu supplémentaire aux transformateurs de bois, il est non négligeable d’estimer les achats locaux réduisant le transport de la matière comme étant bénéfiques d’un point de vue environnemental. Uniquement dans notre Belle Province, il existe plus de 10 producteurs de granules fabriquées à partir de biomasse, et ce, sans utilisation d'agent liant chimique. De même, si vous êtes à court de carburant, rendez-vous tout bonnement à la quincaillerie du coin! Vous sauverez de l’espace de stockage et le temps de recherches pour trouver un fournisseur de cordes de bois. Utilisée dans un appareil à haut rendement, elle émet 12 fois moins de particules fines dans l’air. La biomasse réduit ainsi le smog et les polluants urbains, contrairement au mazout ou aux poêles à combustion lente fonctionnant avec des bûches traditionnelles. Finalement, si vous possédez un jardin, vous pourrez prendre les cendres de granules de bois dites propres pour faire du compost ou enrichir votre terre. Vous cherchez des experts pour un projet de chauffage? Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés! Types d’appareils de chauffage à la biomasse Le choix de l’appareil est directement relié à vos besoins, notamment la grandeur de la surface à chauffer, votre budget, le look souhaité et ainsi de suite. Il existe plusieurs modèles et chacun utilise différentes formes de biomasse (poêle, chaudière, fournaise, foyer). Si vous optez pour un chauffage principal et non seulement un d’appoint localisé dans une pièce, sachez que les systèmes (fournaise et chaudière) ont grandement évolué et que leur alimentation est devenue mécanisée. Conseils : Si la superficie de votre maison dépasse 1500 pi², il est préférable d’employer une grande chaudière à biomasse raccordée à un chauffe-eau et à des radiateurs centraux afin de générer une répartition de chaleur optimale, constante et uniforme. Veillez à embaucher un professionnel pour l’installation et l’entretien de vos unités de chauffage à biomasse pour obtenir un rendement et une durée de vie conformes à vos attentes. Il est plus rentable à long terme d’investir dans la qualité de l’appareil dès le départ. Vous pourrez utiliser du combustible de moins bonne qualité pour réaliser des économies mensuelles et amortir les dépenses reliées à votre achat initial. Comment fonctionne une chaudière à biomasse Source : Canva La mécanique d’un tel système se décompose généralement en ces éléments : Silo à biomasse Convoyeur à combustible Brûleur et chaudière Dispositif de contrôle programmé Système de dépollution et cheminée Système anti-cendre Groupe hydraulique Les explications qui suivent concernent un type de chaudière à grille mobile en particulier et ne reflètent pas nécessairement le fonctionnement de toutes les marques d’appareils. Le réservoir à combustible où l’on déverse la biomasse est nommé le silo. Plus ce silo est de grande taille, moins vous aurez à le remplir fréquemment. En revanche, la grandeur définit en partie son prix. On retrouve sur le marché : Le silo à granules avec un fond en forme de cône qui alimente l’appareil par gravité. Le silo à distributeur rotatif qui comporte un disque mélangeur qui mène le combustible où il se doit. Le modèle à raclettes en acier conçus pour les grands silos. Le silo à échelles hydrauliques pour plus de puissance d’acheminement et de déchargement. Le combustible passe du silo au brûleur grâce à un convoyeur. Une sonde s’assure que la température de la vis du brûleur ne dépasse pas un certain degré pour éviter un retour de feu vers le silo. Cette mesure de sécurité fonctionne de concert avec des gicleurs et des extincteurs installés stratégiquement dans le système de convoyage, puis aussi avec des portes hydrauliques. Le cœur de l’appareil de chauffage à biomasse est composé du brûleur et de la chaudière; là où la combustion, utile au confort de votre demeure, s’effectue. Une flamme va se créer dans la chambre de combustion entourée d’eau, elle-même située dans la chaudière. Les gaz chauds circulent alors dans des tubes pour transférer la chaleur à l’eau et les fumées seront envoyées vers la cheminée. Maintenant que l’eau est chauffée par la chaudière, elle est pompée dans le réseau de chauffage (planchers chauffants, radiateurs, aérothermes, etc.) Une grille mobile s’occupe de brasser et d’évacuer les cendres pour éviter les accumulations autour du brûleur. Un système de ramonage automatisé peut également être posé pour la cheminée. Concernant le système de dépollution, il fait en sorte qu’aucune odeur ni fumée toxique ne s'échappent.

6 minutes de lecture

Cynthia Laferrière 16 Nov 2022

Comment gérer efficacement les déchets de construction

Alors que les villes et banlieues prennent de l’expansion, que les modes en design de bâtiment et d’intérieur évoluent à un rythme effréné, et que les constructions désuètes sont mises à niveau selon les normes, le secteur de la construction, de la rénovation et de la démolition (CRD) bat son plein. Si l’attrait pour le beau et le neuf n’est pas près de ralentir, il apparait de plus en plus important, voire logique, de réduire les déchets causés par cette industrie. Par réduction, on entend notamment le recyclage, la transformation et la réutilisation des matériaux. Dans un élan de conscience environnementale et de responsabilité sociale, voyons comment traiter et améliorer le tri des résidus à même le chantier de votre projet. Pourquoi gérer ses déchets de construction? Peu importe le type de chantier, il générera une quantité variable et diverse de catégories de déchets. Il s’agira principalement de retailles de matériaux neufs (dans le cas d’une construction) ou de bouts de matériaux mélangés (en cas de rénovation et de démolition). Ajoutons à cela les déchets courants, comme les emballages, la poussière ou les détritus émis par les gens qui travaillent sur le site (mouchoirs, nourriture, équipement brisé, etc.). Le nombre et le type de ces rebuts apporteront leur lot d'enjeux: L’espace de stockage disponible pour trier les matières à la source; Les ressources de la région, comme les écocentres ou les transporteurs; La formation/sensibilisation des travailleurs; La responsabilité (qui doit veiller à la bonne gestion des déchets selon leur type? La municipalité, l’entrepreneur, l’ingénieur ou le propriétaire?). Puisqu’il en va de l’avenir de la planète, que des lignes directrices sont émises par plusieurs ministères et que le fait de recycler crée des emplois, il serait judicieux de bien vous occuper de vos matières résiduelles! Faits saillants: » Un site d’enfouissement qui reçoit une tonne de déchets émet en retour une tonne et demie de gaz à effet de serre. Par exemple, la rénovation d’un triplex peut générer jusqu’à 55 tonnes de déchets (ciment, briques, bois, gypse, papiers, etc.). C’est pourquoi il faut adopter une meilleure gestion des matériaux de construction, afin qu’ils ne se rendent pas jusqu’aux dépotoirs. » Enfouir certaines matières qui semblent pourtant inoffensives, comme du bois, contribue malheureusement aux changements climatiques. Le manque d’oxygène favorise l’émanation de méthane lors de la décomposition de matière organique lorsque cette dernière est enterrée. » Le plâtre et les résidus toxiques, comme les colles, peintures et ainsi de suite, causent des émanations nocives et contaminent la nappe phréatique. » Un chantier de rénovation traditionnel peut produire jusqu’à 78 tonnes de GES, alors qu’un chantier écologique de même envergure peut réussir à n’en émettre que 35. Source: coia.nac - Flickr - Titre: waste - Modifications: ajustement de la taille de l'image Vous cherchez des experts pour votre projet de rénovation écologique ? Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés ! Gestion de déchets de construction: les options Que vous confiiez la gestion de vos matières à une compagnie de recyclage ou que vous assuriez vous-même leur répartition vers les bons centres de recyclage, il est important de bien identifier les matériaux utilisés ou retirés lors de votre projet. De même, cela peut valoir la peine de dresser la liste de vos options. On compte plusieurs solutions d’écogestion de chantier: Design durable Écomatériaux Écoconception de bâtiment Déconstruction sélective Conversion d’immeubles existants Technique de la charpente avancée Programme LEED Acheminement des résidus de CRD vers les ressources adéquates La déconstruction sélective Cette technique consiste à enlever méticuleusement les composantes d’un édifice, couche par couche, pour pouvoir récupérer et réutiliser le maximum de matériaux dans le cadre d’un autre chantier ou de la réfection de certains éléments du chantier actuel. La technique de la charpente avancée Ici, ingénieurs et architectes, grâce à des calculs et des techniques de pointe, œuvrent ensemble dans le but de réduire l’utilisation du bois pour la charpente et de concevoir des constructions qui génèrent le moins de pertes et de débris possible. LEED® Ce programme, de son nom complet « Leadership in Energy and Environmental Design® », propose une panoplie de systèmes d’évaluation et de certifications pour des projets écoresponsables. Plusieurs entrepreneurs se fient sur ces mesures et conseils pour gérer leur chantier ou proposer de nouvelles avenues à leurs clients. Les écocentres Au Québec, il existe autour de 260 de ces centres qui tentent de gérer efficacement les matières résiduelles de toutes sortes. On les connaît notamment par le biais des publicités des « serpuariens », où on vous incite à aller porter vos vieux appareils électroniques. Évidemment, plusieurs écocentres offrent aussi un endroit où déposer bois, agrégats, gypse, bardeaux, piles, feuilles mortes, tourbe, plomberie, résidus dangereux comme les scellants ou les bombonnes de propane, etc. Une fois les matières séparées, elles seront envoyées vers divers lieux de récupération ou de transformation. Les matériaux de construction recyclables Source: marcel.toruno - Flickr - Titre: DSC04251 - Modifications : ajustement de la taille de l'image Nommons les deux plus populaires pour vous donner des exemples concrets : Le bois Plus de 60% du bois provenant des centres de tri sera valorisé énergétiquement, et plus de 35% servira à fabriquer de nouvelles choses: panneaux de mélamine, granules de combustion, paillis, panneaux acoustiques, contreplaqué et bien plus. Le gypse Puisqu’il se désagrège facilement, il finit en fines particules poudreuses et est souvent utilisé comme matériau de recouvrement au sein de sites d’enfouissement technique, comme fertilisant pour les sols agricoles, comme ingrédient dans la composition de ciment, et comme élément dans de nouveaux panneaux de gypse. Pour permettre toutes ces transformations, il est primordial que le gypse soit séparé des autres matériaux à même le chantier. Location de conteneurs à déchets Certaines compagnies proposent un service complet qui inclut la livraison du conteneur à votre porte, son acheminement vers les centres de tri et l’attribution d’un certificat vous montrant le taux de recyclage des matériaux contenus dans la benne. Les conteneurs de 10 à 35 mètres pouvant accueillir vos déchets de construction sont loués selon ce que vous allez jeter. On ne vous recommandera pas le même format dépendamment de ce que vous y déposez: des matières lourdes comme le béton et la terre, ou quelques bouts de bois et de tapis. La compagnie Waste Management est l'une de celles qui offrent ce service au Canada. Source: Bill Smith - Flickr - Titre: Dumpster Number Nine - Modifications : ajustement de la taille de l'image Évidemment, rien n’est parfait: Certaines régions plus éloignées des grands centres sont mal desservies. Le manque de main d’œuvre et les coûts de transformation élevés empêchent parfois de donner une deuxième vie à certains matériaux comme le vinyle, les isolants, la porcelaine et bien d’autres. La provenance parfois inconnue de matières comprises dans la composition de matériaux crée une ambiguïté quant au respect des normes de qualité et du type d’émissions lors du procédé de transformation, ce qui freine le recyclage. Un tri mal effectué sur le chantier peut rendre les matières irrécupérables, car mélangées avec des résidus incompatibles. Si vous faites les choses de la bonne manière, ne vous en faites pas. En revanche, il faut garder en tête qu'il est pratiquement impossible que tous les déchets de construction puissent être recyclés, revalorisés, réutilisés ou vendus. Par exemple, un tapis moisi finira au dépotoir malgré toute votre bonne volonté ! Finalement, avant de tout envoyer au recyclage, songez à l’intérêt que pourraient susciter vos vieux matériaux et éléments. Beaucoup de bricoleurs, d’artistes et d’antiquaires cherchent des items tels que le fer forgé des rampes, les moulures d’une autre époque, les portes ornées de boiseries, et ainsi de suite. De même, les retailles des uns peuvent faire le bonheur des autres pour un plus petit projet. Les sites de vente pourraient alors s’avérer utiles (Kijiji, Marketplace, Craigslist…). Peut-être vous découvrirez-vous même une passion pour restaurer des éléments abîmés, qui sait ! Image de couverture : MPCA Photos - Flickr

6 minutes de lecture

Cynthia Laferrière 25 Aug 2022

Le toit bleu : une nouvelle construction écologique

Si vous résidez dans une grande ville ou que vous êtes adeptes des nouvelles tendances en matière de préservation de l’environnement, vous connaissez probablement déjà les toits verts; une technique qui consiste à recouvrir le toit d’un bâtiment avec des plantes, des fleurs ou des légumes. Ce n’est plus un secret : végétaliser une structure permet une meilleure isolation et une réduction des émissions de carbone. Bref, d’améliorer la qualité de l’air tout en augmentant l’efficacité énergétique de la bâtisse. Suivant le même principe, voici une version 2.0 qui servira à régler une problématique de plus en plus fréquente : les toits bleus. En effet, cette innovation pourrait bien aider les métropoles à gérer les eaux de pluies abondantes... une manière supplémentaire de s'adapter aux changements climatiques. Source : Flickr La toiture bleue : qu’est-ce que c’est? Cette nouvelle technologie a vu le jour à Montréal, développée par la compagnie Hydrotech - vous pouvez d'ailleurs en admirer une au-dessus du pavillon des sciences de l’éducation de l’Université McGill. La beauté de leur concept est qu’il n’interfère en rien avec les autres aménagements de toiture. En combinaison, on pourra ainsi poser des panneaux solaires, fabriquer une terrasse, entretenir un potager, aménager des aires de jeux ou de repos, puis installer n’importe quel type de système de chauffage ou de climatisation. Le but principal d’une toiture bleue est d’emmagasiner l’eau des précipitations sur le toit afin de réduire les risques d’inondations causées, entre autres, par un réseau d’égouts qui ne fournit pas à la demande. L’eau est alors détenue entre les granulats ou dans un espace vide sous un pavé. Avec leur look de barrages miniatures, des valves posées à même les drains pluviaux contrôlent le débit et renvoient les accumulations vers les égouts de manière progressive. (L'excédent sera drainé avant que l’hiver ne frappe de plein fouet.) Il est également possible d’inclure des tuyaux pour permettre aux résidents et aux commerçants de récupérer cette eau, par exemple pour faire fonctionner des tours de refroidissement, des machines de lavage, des toilettes, pour nettoyer la voiture, arroser les plantes et ainsi de suite. Ces toits sont généralement « intelligents ». Munis de détecteurs de fuites et de capteurs qui mesurent le niveau de l’eau, ils peuvent transmettre des données relatives aux économies d’énergie et aux conditions météorologiques. Ces gadgets sont utiles pour l’amélioration du rendement, la prévention des dommages et le contrôle à distance, notamment pour drainer une certaine quantité d’eau d’avance en cas de tempête annoncée. Source : Flickr Les avantages du toit bleu Moins dispendieux que les toits verts, les toits bleus coûtent jusqu’à 10 fois moins, soit entre 1$ et 2$ par pied carré, moyennant des frais supplémentaires pour rendre conforme une vieille toiture. Ils offrent de meilleures performances d’isolation que les toits composés de goudron ou de gravier en régulant la température intérieure d’un bâtiment. Par ailleurs, ils prolongent la durée de vie des membranes imperméables ainsi que des systèmes de chauffage et de climatisation, puisque ces derniers fonctionnent moins souvent ou à moindre intensité. Comparativement à un toit traditionnel, les risques de débordements des tuyaux ou de fuites requérant travaux onéreux et réclamations d’assurances sont considérablement réduits. Dans un principe d’économie circulaire, de même que pour baisser les frais de vos factures d’énergie, l’eau retenue peut servir à autre chose. Comme mentionné plus tôt, ils apportent une aide aux systèmes d’égouts des municipalités pour ne pas qu’ils débordent. En installant un toit bleu, vous pourriez avoir accès à des compensations monétaires offertes par des programmes gouvernementaux qui encouragent la conservation de l’eau ainsi qu’à des frais municipaux crédités en lien avec les eaux pluviales. Seuls petits bémols à l’horizon : Puisque l’installation nécessite un ingénieur particulier et quelques défis de taille, il est plus rentable, voire commode, de construire un toit bleu sur une structure neuve plutôt que d’en convertir une ancienne. Il est préférable de l’installer sur des bâtiments commerciaux ou des tours à logements et non sur des maisons; question de superficie (grandeur et pente), d’efficience et de coûts. Ils sont plus chers qu'un toit ordinaire lors de l'installation et il faut débourser pour l'entretien et la maintenance. Par contre, si vous aviez déjà l'intention de changer votre toit au complet, vous y trouverez votre compte avec les économies de frais d'énergie réalisées dans les années suivantes. Son poids est plus lourd sur les structures. Heureusement, les bâtiments sont de nos jours construits en respectant des normes strictes, or ils ont la capacité de supporter une telle charge, surtout les commerces et grosses tours. Vous cherchez des experts pour votre projet de rénovation écologique? Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés! Installer un toit bleu Normes environnementales, besoins particuliers, calculs précis… Un tel aménagement exige un travail d’équipe hors pair entre les représentant municipaux, les clients, les ingénieurs et les constructeurs. La compagnie qui l’installe verra aux entretiens et réparations futurs. Ce projet débute évidemment par une étude de faisabilité : en cas d’installation d’un toit bleu sur un bâtiment existant, il faudra vérifier que la structure puisse le supporter. On recommande donc une structure de béton et non d’acier ou de bois. Ensuite, une inspection de la membrane d’étanchéité est requise; il faudra peut-être prévoir de la remplacer par une plus récente composée de bitume et de matières recyclées tels que des pneus et de la poudre de verre. L’endroit où sera stocké l’eau peut, ou non, couvrir l’entièreté de la toiture, selon ce qui s’y trouve déjà. Cette toiture écologique n’est posée que sur un toit plat ou ayant une très faible pente. Néanmoins, il est possible, en cas de toit à double pente, d’installer un système similaire : des réservoirs de collecte de l’eau de pluie. Une toiture avec terrasse demeure la manière la plus simple de procéder à l’implantation d’un toit bleu. En effet, l’espace vide entre le pavé et le toit peut être utilisé pour contenir de grandes quantités d’eau. Un pavé plus lourd et plus épais que d’ordinaire est par contre requis. Aussi, les socles qui supportent le pavé sont souvent ajustables, ce qui est pratique. Il est intéressant, voire recommandé, de faire cohabiter deux systèmes écologiques, le toit bleu avec le toit vert, afin de maximiser l’utilisation et la gestion du stockage des eaux. Considéré comme la suite logique au toit vert, les bassins végétalisés utiliseront le nécessaire à leur survie et se verront pourvus de réservoirs qui serviront à détenir l’eau de pluie de façon temporaire. Source : Alexa - Pixabay En tant que constructeur ou entrepreneur, la pose d’un toit bleu contribuera à vos efforts en terme de durabilité et à votre désir d’implication sociale, en plus de vous faire économiser de l’argent tant grâce aux remises gouvernementales que sur vos factures d’électricité. En outre, vous attirerez peut-être une clientèle en surplus; celle qui a à cœur les contributions positives pour un avenir consciencieux, soucieux des générations humaines, animales et végétales à venir.


Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez un projet et recevez 3 soumissions gratuites maintenant !