Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez notre formulaire rapide et obtenez des devis maintenant!

Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez notre formulaire rapide et obtenez des devis maintenant!

Table des matières

Toiture

7 minutes de lecture

Comment poser des bardeaux sur une toiture en 5 étapes

Par: Karine Dutemple

Toiture

7 minutes de lecture

Comment poser des bardeaux sur une toiture en 5 étapes

Par: Karine Dutemple

ToitureComment poser des bardeaux sur une toiture en 5 étapes

Les bardeaux de toiture ont comme rôle de protéger les sous-couches qui se trouvent sous celle-ci et surtout, de préserver l’intérieur de votre maison. Ils protègent contre les dommages engendrés par les conditions climatiques comme la pluie, la neige, la neige fondue ainsi que le soleil. Non seulement les bardeaux protègent-ils des effets de l’extérieur, mais ils aident aussi l’intérieur de votre maison à éviter les dommages causés par l’eau ainsi que les fuites.

Employer la bonne technique pour installer les bardeaux sur votre toiture contribuera à préserver celle-ci durant 20 à 40 ans. Ce projet n’est pas facile, mais si vous êtes prêt à y mettre du travail, du temps et des efforts, vous pourriez en récolter les avantages en moins de deux!

Si vous êtes prêt à entreprendre ce projet, voici un guide étape par étape pour installer vos bardeaux.

Voici comment installer des bardeaux de toiture

bardeau de toiture

1- Déterminez le style de votre toiture

Avant de commencer ce projet, il est important de déterminer le style de toiture de votre maison pour pouvoir ensuite installer les bardeaux en fonction de celui-ci. Il existe deux principaux modèles de toitures: la toiture en croupe et la toiture à pignon. 

La toiture en croupe : Une toiture en croupe comporte une pente sur ses quatre côtés et chacun de ces derniers est d’égale longueur. Ils sont assemblés de façon à former une crête au sommet. Les toits en croupe sont plus stables que leurs homologues à pignon, car ils possèdent une pente vers l’intérieur qui vise à préserver la solidité de la structure et sa durabilité. Ce type de toiture est bien adapté pour les régions neigeuses et les endroits qui subissent de forts vents, car l’inclinaison de la toiture forcera la neige à glisser et évitera l’accumulation d’eau.

Bien que ce type de toit soit plus solide, il est plus coûteux à installer que la toiture à pignon. Il y a différents types de toitures en croupes, dont ceux qui ont une seule pente, qui en possèdent deux ou une demie et ainsi de suite.

La toiture à pignon : On réfère souvent à ce type de structure en tant que toiture à pignon et il s’agit d’un des modèles les plus populaires en Amérique du Nord. Ce toit est identifiable grâce à sa forme triangulaire. Ce type de toiture offre beaucoup d’espace pour créer un grenier, un espace de rangement ou plus de ventilation.

Les toitures à pignon sont moins dispendieuses que les toits en croupe, tout en étant plus faciles à construire. Néanmoins, les toits à pignon peuvent avoir du mal à faire face aux conditions météorologiques incluant d’intenses vents. Parmi les différents types de toitures à pignon, notons les toits à pignon à versant unique, à deux versants, hollandais et le toit à lucarne-pignon.

Déterminer le type de toiture avec lequel vous travaillez vous permettra de choisir adéquatement les matériaux dont vous aurez besoin pour la pose des bardeaux.

2- Choisissez et taillez correctement vos bardeaux

Tailler vos bardeaux correctement est une des étapes les plus importantes de leur installation. La taille de ceux-ci dépendra directement de la façon dont vous prévoyez de les organiser, soit en rangée ou en colonne. Dans certains cas, les couvreurs couperont les bardeaux en 5 tailles différentes et travailleront avec celles-ci. Cela est dû au fait qu’une variété de coupes permettra de couvrir le toit de façon uniforme. Vous devrez donc envisager cela en achetant ou en faisant couper vos bardeaux pour votre projet de toiture.

Les bardeaux que vous choisirez dépendront de votre toiture et de ce que vous cherchez sur le plan esthétique. Les deux modèles sont installés de la même façon et il s’agit de ceux-ci :

Les bardeaux à trois pattes : Ces bardeaux sont composés d’une couche épaisse et unique d’asphalte au fini mat, laquelle est recouverte de granules.

Les bardeaux architecturaux ou dimensionnels : Ces bardeaux sont créés en compressant et en agglomérant plusieurs couches d’asphalte au fini mat en une couche épaisse. Ce processus donne au bardeau une apparence compacte et rend celui-ci plus épais, ce qui permet de le rendre plus durable et de lui offrir une meilleure longévité.

3- Étendre les bardeaux

shingles_renoquotes.com_bardeaux de toiture

source: unsplash

Pour commencer la pose des bardeaux, vous voudrez débuter par la bordure inférieure de votre toiture. Indépendamment du style de bardeau que vous avez choisi, vous aurez besoin de placer les clous à environ ¾ de pouce au-dessus de la patte du bardeau. Assurez-vous de ne pas clouer à l’intérieur de la bande goudronnée, car cela abîmera le bardeau et celui-ci sera inutilisable.

Quatre clous devraient être placés dans le bas de la première rangée de bardeaux, incluant deux de chaque côté à deux pouces de distance des extrémités. Clouer au bout d’un bardeau permettra au prochain qui sera posé de recouvrir la tête des clous tout en pénétrant et en tenant en place les bordures supérieures de la rangée qui se trouve en dessous.

Pour ce travail, il est recommandé d’utiliser un pistolet à clouer, plutôt qu’un marteau et des clous. Si vous trouvez que le pistolet enfonce les clous trop profondément et qu’il détruit des sections de vos bardeaux, il est recommandé de régler le compresseur à air ainsi que la force du pistolet à une intensité moins élevée.

Étendez la première rangée de bardeaux directement sur la bande de départ, celle-ci devant être de niveau et agir à titre de guide pour le reste du projet. Retranchez 6 pouces de la longueur de votre bande de départ, mais laissez le reste des bardeaux à leur taille régulière. Si vous avez une craie en main, il est recommandé de tracer une ligne horizontale sur cette bande de départ et de l’utiliser comme guide pour le reste des bardeaux. Cela permettra de joindre les extrémités de la première rangée de bardeaux de taille régulière à la bande de départ.

Il s’agit de la façon la plus simple de poser des bardeaux. Parmi les ensembles de bardeaux, vous trouverez un bande de départ ou bien un matériau sous forme de rouleau que vous pouvez utiliser en remplacement.

Une fois que serez rendu à la seconde rangée de bardeaux, commencez par poser le premier bardeau de cette seconde rangée en le plaçant en retrait d’au moins ½ patte. Il est suggéré de tracer une ligne verticale sur le côté du toit, ainsi qu’à partir de la bordure intérieure du premier bardeau jusqu’en haut du toit. Cela vous aidera à vous guider dans la pose des bardeaux et à vous assurer que les rangées comportent le même nombre de bardeaux. Continuez à travailler de façon horizontale jusqu’à ce que vous ayez atteint le sommet de la toiture.

4- Ce qu’il faut faire en plaçant des bardeaux autour d’une cheminée, de la ventilation et autre

Dans la plupart des cas, les cheminées, les conduits de cette dernière et la ventilation située sur votre toit seront entourés de solins en métal, lesquels ont été recouverts de goudron. En installant des bardeaux dans ces zones, ceux-ci auront besoin d’être joints aux solins.

Recouvrez les solins autour de la cheminée avec une rangée de bardeaux en vous assurant de faire adhérer la pièce de métal avant d’étendre la couche de bardeaux. Cela est dû au fait que l’eau doit couler du toit, plutôt que de faire son chemin entre le bardeau et la surface se trouvant en dessous. Si possible, faites en sorte que certains bardeaux se trouvent sous le solin, alors que les autres seront disposés de façon à dépasser vers l’extérieur.

Évidemment, l’emplacement des bardeaux dépendra grandement de la configuration de votre toit ainsi que du type de cheminée ou de ventilation que vous avez, alors assurez-vous que l’eau, la neige ou la glace ne puisse pas s’infiltrer sous les bardeaux.

5- Joignez les bordures ensemble

shingles roofs_renoquotes.com_bardeaux de toiture

source: unsplash

La dernière étape relative à la pose de bardeaux sur votre toit consiste à joindre les bordures ensemble. Cela se fait par l’intermédiaire d’un type particulier de bardeau, auquel on fait référence avec raison en tant que bardeau de faîtage. Si vous n’avez aucun bardeau de faîtage, coupez un certain nombre de bardeaux en 3 onglets de taille égale et pliez chacun de ceux-ci légèrement afin qu'ils puissent prendre la forme du sommet de votre toit. Clouez-les en place, tout en gardant en tête que cette étape requerra des clous plus longs.

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur les toits? Voici quelques articles utiles sur le sujet :

Obtenir des soumissions pour votre projet de toiture

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour votre projet de rénovation de toiture. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.

Composez le 1 855 239-7836 pour parler avec un de nos représentants au service à la clientèle

Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!


Dernière modification 2023-05-09


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Vous cherchez autre chose?


Table des matières


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Etes vous entrepreneur?

Rejoignez notre réseau et attirez de vrais clients!

Telecharger le guide de prix en rénovation

Saisir un courriel pour recevoir le guide

blog-survey-title



Articles similaires

Actualités du secteur, témoignages, technologies et autres ressources.

6 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca 18 Oct 2022

Tout savoir sur le clapet de toiture

Bien que l'isolation thermique soit une priorité absolue pour la majorité des propriétaires, une bonne ventilation du toit est également essentielle pour maintenir votre système de toiture en excellent état. Or, un clapet d’aération de toiture joue un rôle majeur dans la concrétisation de cet objectif. Dans cet article, nous partagerons avec vous les informations essentielles concernant ces clapets, notamment leur importance, les différents modèles disponibles, leurs fonctionnalités et plus. Si vous voulez savoir quel clapet répondra le mieux à vos besoins, lisez cet article pour ne rien manquer. Pourquoi ajouter un clapet sur une toiture? Source : Canva Faciles à installer, les clapets de toiture permettent une circulation optimale de l’air. Une excellente ventilation de toit garde votre toiture au sec durant les mois froids de l'hiver et au frais pendant les mois chauds d’été. Un clapet est parfait pour évacuer l’air des hottes de cuisine, des ventilateurs de salles de bain et des sécheuses. Il s'ouvre pour libérer l'air d'échappement et se ferme automatiquement par la suite. Cette barrière hermétique vous aidera à réduire vos factures d'énergie. Le clapet est généralement doté d’un déflecteur et d'une conception unique. Ces deux éléments empêchent tout claquement et dévient le flux des précipitations vers les côtés. Ils empêche aussi les insectes et les animaux d'entrer dans vos combles, contrairement à certains modèles d’évents de toiture. Ainsi, si vous voulez maintenir l'air sain à l'intérieur et l'humidité à l'extérieur, réduire votre consommation d’énergie et avoir un toit qui dure longtemps, nous vous conseillons d’installer un clapet de toiture. Les modèles de clapets de toiture et leurs fonctionnalités Source : Canva Les clapets de toiture que vous choisissez d'installer ont une influence considérable sur la ventilation et la performanc globales de votre système de toiture. Pour vous aider à identifier les modèles qui conviendront le mieux à vos besoins, nous avons trouvé judicieux de vous présenter les clapets les plus populaires: Clapet d'aération de toiture VMAX-CT-6 Le clapet VMAX-CT-6 est reconnu par les professionnels de la toiture du Québec comme étant l’une des meilleures solutions d’évacuation que vous pouvez associer à votre toit. Il peut être monté sur les ventilateurs de salles de bain, les sécheuses, les hottes de cuisines, les échangeurs d’air, etc. Son design empêche tout claquement du clapet et tout retour d’air; l’air évacué est dirigé vers le haut pour empêcher l’imprégnation des odeurs à la surface du toit et pour offrir une diffusion de l’air dans l’environnement. Caractéristiques: Diamètre de 6 po; Hauteur de 7 3/4 po et largeur de 7 1/4 po; Installable sur un toit ayant une pente comprise entre 2/12 à 15/12; Fabriqué en acier galvanisé de qualité structurale (possibilité de l’avoir sur mesure en aluminium); Système anti-rafale à l’épreuve des infiltrations; Grille de protection intégrée en fils galvanisés; Peinture en poudre de polyester cuite pour le protéger des rayons UV et de la corrosion (garantie de 5 ans); Choix: noir, gris, brun et options limitées de couleurs spéciales, moyennant des frais supplémentaires; Garanti à vie (durée limitée) contre tout défaut de fabrication. Clapet d'aération de toiture VMAX-CT-10 Comme le clapet d'aération de toiture précédent, cette variante est aussi très appréciée par les professionnels de la toiture. Elle offre également les mêmes avantages. Ajoutons tout de même que le clapet d'aération de toiture VMAX-CT-10 est caractérisé par: Un tuyau rond de 10 pouces de diamètre; Des tuyaux d'échappement rectangulaires de 3 ¼ po X 10 po; Une hauteur de 7 3/4 pouces et une largeur de 11 1/4 pouces La possibilité d'être installé sur un toit ayant une pente qui varie entre 2/12 et 15/12. Évent d’évacuation Gooseneck avec ou sans collet Ce modèle de clapet pour toiture est parfait pour évacuer l’air des ventilateurs de salles de bains et des sécheuses. Il peut être posé sur un toit en pente recouvert de bardeaux. Grâce à son déflecteur et son grillage externe, il diminue efficacement le refoulement d'air, et bloque l’infiltration, la nidification d’oiseaux et les autres espèces nuisibles (rongeurs, insectes, etc.). Ses caractéristiques et avantages essentiels sont les suivants: Sans joint et étanche; Idéal pour un conduit de 4, 5 ou 6 pouces; Résiste aux chocs et aux baisses de température allant jusqu’à -40°C; Conforme à la norme CSA; Bénéficie d'une garantie de 35 ans; Fabriqué en polypropylène à l’épreuve de la corrosion et des rayons ultraviolets. Vous cherchez des experts pour votre projet de toiture? Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés! Source : Henry & Co. - Unsplash Clapet d'aération de toiture VMAX-CT-4 Comme le clapet d'aération de toiture CT-10, ce clapet CT-4 en acier galvanisé permet une bonne circulation de l'air. Il protège votre toit des rafales, des rongeurs, des rayons UV, de la corrosion, et bien plus. Il peut être installé sur les ventilateurs de salles de bain, les sécheuses, les échangeurs d’air ou autres sorties. Ses caractéristiques essentielles: Diamètre de 4 pouces; Hauteur de 7 3/4 po et largeur de 5 1/4 po; Correspond aux toits de pentes comprises entre 2/12 et 15/12; Système anti-rafale et anti-infiltration; Couleurs standards (noir, gris, brun); Mêmes caractéristiques que le clapet d'aération de toiture VMAX-CT-6. Clapet d'aération de toiture VMAX-CT-AD-12 Ce clapet a été développé pour vous offrir une plus grande maniabilité lors de l'installation des conduits, plus particulièrement dans les espaces restreints, grâce à sa taille. De même, sa hauteur lui permet de résister facilement aux tempêtes et aux accumulations de neige sans se voir entièrement recouvert. De plus, sa conception spéciale permet au débit d’air entrant et sortant de votre système de toiture de demeurer le même, et donc d’éliminer les pressions de refoulement. Voici les caractéristiques de ce clapet: Idéal pour les sorties ayant un diamètre de 3 à 6 pouces; Installable sur les toits inclinés et sur les toits plats; Le volet isolé de son mécanisme réduit de manière appréciable le niveau du bruit; Pour le reste, il partage les caractéristiques des clapets précédents. Clapet d'aération de toiture VMAX-CTM Source: Jason Shivers - Pixabay Avec ce modèle de clapet de toit, vous pouvez combiner plusieurs évacuateurs en une seule unité de raccordement, ce qui permet de réduire le nombre de trous dans votre toiture. Comme le clapet VMAX-CT-AD-12, il permet d'obtenir un débit d'air net égal à l'entrée et à la sortie du conduit, ce qui élimine la contre-pression. Sa conception permet aussi de réduire le bru, et ses caractéristiques sont les mêmes que les autres. Le prix d’un clapet de toiture dépend de plusieurs facteurs, notamment du type de clapet, de son matériau de fabrication, du type finition et de ses dimensions. Attendez-vous à payer entre 50 à 150$ par clapet. Source de l'image de couverture: Blake Wheeler - Unsplash

6 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca 18 Oct 2022

La sous-couche de toiture : un élément à ne pas oublier

La sous-couche de toiture n’est pas un luxe. Elle est l’élément qui vous garantit une habitation saine, protégée des intempéries. Ses avantages sont loin de se cantonner à ce rôle, puisque la sous-couche de toiture permet notamment de renforcer l’imperméabilité, de protéger le toit contre la moisissure et de créer une paroi protectrice entre la résine du bois et le revêtement. Qu’est-ce qu’une sous-couche de toiture? Source: Canva Une sous-couche pour la toiture est un feutre de construction, c’est-à-dire un matériau pressé qui peut être composé de: fibres de cellulose saturées d’asphalte; polypropylène tissé; polyéthylène tissé; d’autres fibres synthétiques. Elle peut se présenter sous forme de membrane autocollante fabriquée à partir de bitume modifié ou de polymère SBS. Sous cette forme, ce matériau s’utilise autant comme protection de toiture que comme protection pour la chape d’un bâtiment. Toutefois, ces sous-couches n’ont aucunement la vocation de rester exposées aux éléments de la nature longtemps. Les plus durables peuvent demeurer à l’air libre un maximum de 90 jours, alors que beaucoup d’autres ne dépassent pas les 60 jours. C’est particulièrement le cas des sous-couches de toiture bitumineuses, qui vont s’assécher et devenir de plus en plus perméables; l’inverse du résultat escompté. C’est pourquoi il faut poser le revêtement dans des délais raisonnables. Le matériau utilisé est extrêmement important. D’autres composés existent en guise d'alternative aux matériaux synthétiques, mais leur usage peut mettre en danger la charpente. Les éléments à éviter comme sous-couche pour votre toit sont: les papiers laminés imperméables; les feutres enduits; les autres matériaux parevapeurs. Ces matériaux vont favoriser l’apparition d’humidité liée aux actions du gel et du dégel, entre la sous-couche et le revêtement. Les avantages d’une sous-couche de toiture Protège le toit des intempéries Lors de la construction de votre maison, il est important de protéger l’intérieur du bâtiment des intempéries aussi vite que possible. L’installation de la sous-couche de toiture, qui intervient après l’achèvement de la charpente et l’installation du revêtement en bois, permet d’étanchéifier l’ensemble de la structure en attendant de finir le reste. Plus vite le toit est rendu étanche par une sous-couche, plus vite l’intérieur de la maison va sécher, rendant possible le début des travaux. L’installation d’une sous-couche de toiture va donc vous permettre d’emménager plus rapidement. Protège le toit de l'eau et de la moisissure Les premiers propriétaires de maisons en bardeaux d’asphalte ont rapidement constaté la présence de fuites liées à un traitement d’imperméabilisation insuffisant. La sous-couche pour toiture vient pallier ces éventuels problèmes. Elle a également pour rôle de protéger la maison des infiltrations d’eau et de la formation de moisissure. Protège le toit contre les incompatibilités chimiques Il existe une incompatibilité chimique entre les bardeaux d'asphalte et la résine du revêtement en bois. La sous-couche de toiture permet de séparer ces deux couches et d’empêcher qu’elles n’entrent en contact l’une avec l’autre. Comment choisir sa sous-couche de toiture? Source: Canva Pour bien comprendre la réponse à cette question, il faut distinguer les deux grands types de sous-couches: les sous-couches synthétiques et celles en bitume. Les sous-couches synthétiques La sous-couche en polypropylène Très légère, avec un poids de 25 livres, la sous-couche en polypropylène est parfaite pour recouvrir un toit de manière temporaire et ainsi protéger l’intérieur de l’habitation des intempéries. Cette sous-couche résiste à la traction, aux déchirements, ainsi qu’à des températures de -55°C à 110°C. La sous-couche en polyoléfine et polymère Cette sous-couche, qui ne pèse que 21 livres, possède un avantage de plus que la précédente: elle est antidérapante. Par conséquent, sa pose est facilitée. Attention toutefois à l’utilisation de cette sous-couche au Québec. Sa température de service n’est que de -40C° l’hiver. Autrement dit, sa résistance est à la limite des vagues de froid qui touchent parfois la province. La sous-couche tissée en polypropylène et polyéthylène Produite pour améliorer l’étanchéité de la toiture, cette membrane a plus d’un atout: 9 fois moins lourde qu’un papier feutre; 5 fois plus solide que le papier feutre; Antidérapante; Résistante à la traction et aux déchirements; Température tolérée: de -55°C à 110°C. De toutes les sous-couches synthétiques, elle semble être celle qui possède le plus grand nombre d’avantages. La sous-couche polyoléfine non tissée anti-dérapante et polymère tissé Antidérapante et relativement légère, cette sous-couche présente toutefois un inconvénient: sa température de service minimale n’est que de -43°C, versus 116°C l’été. Elle n’est donc pas adaptée à un hiver très rigoureux. En revanche, elle possède des avantages qui facilitent son installation: schéma de clouage imprimé; flexible par basses températures; sans plis. Les sous-couches en bitume Elles ont généralement l’avantage de résister à de hautes températures. La sous-couche en bitume élastomère Température de résistance: -45°C à 115°C; Résiste aux rayons UV; Auto scellement autour des clous et des vis. Toutefois, son poids est de 49 livres et sa durée d’exposition, de deux mois maximum. La sous-couche en bitume élastomère et polyéthylène trilaminaire Voici la meilleure sous-couche pour toiture en tôle. Cette sous-couche a été conçue pour être auto scellante, antidérapante et résistante aux rayons de soleil nocifs. Sa seule limite est celle de sa température maximale de service, qui ne dépasse pas les 90°C; ce qui peut toutefois être suffisant pour une construction au Québec. Une version possédant les mêmes composants a été développée pour résister à des températures maximales de 126°C. Vous cherchez des experts pour votre projet de toiture? Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés! 10 conseils pour installer une sous-couche de toiture soi-même Source: Canva Une fois la sous-couche de toiture choisie selon des critères de température, de poids et de résistance, il est possible de l’installer soi-même. Ne travaillez jamais seul, pour des raisons pratiques et de sécurité. Travaillez toujours du bas vers le haut de votre toit. Déroulez le rouleau en ligne droite; le papier ayant tendance à glisser le long du toit. Utilisez des agrafes pour attacher la sous-couche de toiture et éviter qu’elle ne glisse le long du toit. Ces agrafes ne resteront pas; elles servent simplement à vous aider à fixer le matériau. Utilisez le larmier métallique situé au niveau de votre avant-toit pour aligner le bord de la sous-couche et l’agrafer. Fixez-la à l’aide de clous calotins le long des bordures de toit et à chaque chevauchement de la sous-couche. Respectez un espacement de 6 pouces environ entre chaque clou et de 1 po de distance avec le bord du toit. Sur les chevauchements, placez les clous en zigzag tous les 12 à 15 pouces. Respectez un chevauchement d’au moins 6 pouces entre chaque rouleau de feutre. Si votre toit possède une pente faible (inférieure à 33%), vous devez installer votre sous-couche de manière à protéger votre charpente des refoulements d’eau. Pour les éviter, la pratique consiste à poser deux couches d’une largeur de 36 pouces. Les joints horizontaux doivent se chevaucher d’au moins 19 po. Aux extrémités verticales, les joints doivent se chevaucher d’au moins 12 po. Sur les toits à faible pente, vous pouvez également ajouter sur les avant-toits une bande autocollante d’étanchéité. Pour une sous-couche de toiture synthétique, il faut compter entre 65$ et 140$. N’oubliez pas que, si vous devez couvrir un toit à très faible pente, vous devrez doubler la sous-couche, et par conséquent votre budget. Si vous optez également pour une bande d’étanchéité, cette dernière coûte aux alentours de 20$. Source de l'image de couverture: Matt Thompson – Flickr

5 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca 04 Apr 2023

Ce qu'il faut savoir sur la tôle unie ou ondulée

Longtemps réservée au revêtement des bâtiments commerciaux, agricoles et industriels, la tôle unie ou ondulée s’invite depuis quelques années dans le secteur résidentiel. En plus d’avoir une bonne durabilité, ce revêtement de toiture offre un large choix de possibilités en termes d’innovation de conception architecturale. Vous souhaitez faire installer une tôle ondulée sur votre toiture et vous êtes à la recherche d’informations sur le sujet ? Lisez ce qui suit pour découvrir l’essentiel à savoir. Tôle unie ou ondulée Source : Canva La tôle est un matériau ancien fabriqué à partir d’acier galvanisé et laminé à chaud ou à froid. Elle se présente sous forme de plaques métalliques d'une durée de vie moyenne de 30 ans. Elle se décline en deux versions: la tôle unie et la tôle ondulée. Ce matériau est de plus en plus sollicité dans l’architecture moderne et dans les projets de construction écologique, sans oublier les travaux de rénovation écoénergétiques. La tôle ondulée est utilisée pour la couverture des bâtiments comme : hangar, poulailler, bâtiment industriel ou agricole, garage, abris de jardin, véranda, pergola murale, etc. La tôle unie est généralement plus fine et plus légère que la tôle ondulée. Elle est parfaite pour les façades, car elle est très résistante et esthétique. La tôle unie est lisse et plate et peut servir également pour couvrir des toitures plates. La tôle ondulée est plus épaisse et plus résistante, et est principalement utilisée pour couvrir des toitures inclinées. Pourquoi choisir de la tôle ondulée pour votre toiture? La tôle unie ou ondulée présente de nombreux avantages. Elle résiste très bien aux intempéries (neige, grêle et pluie) et à la réputation d’être durable dans le temps. La tôle ne pourrit pas, elle est insensible aux insectes et n’est pas inflammable. En plus de sa très bonne étanchéité, la tôle ondulée est reconnue pour sa bonne solidité qui lui permet de soutenir le poids de plusieurs personnes. De plus, il s’agit d’un matériau léger qui s’adapte à toutes les formes de toiture. Son entretien est très facile contrairement à celui d’un toit en bardeaux par exemple. Pour l’entretenir, il suffit de la recouvrir de panneaux en métal en cas de corrosion ou quand la finition de base commence déjà à s’user. Autre atout de la tôle de toiture est qu’elle est généralement composée en partie de matières en plastiques recyclées et son caractère inerte fait qu’elle ne dégage aucune émanation toxique. Toutefois, comme tout matériau, la tôle ondulée présente aussi quelques inconvénients. Elle propose en effet une isolation phonique et thermique assez médiocre et les bruits en cas de pluie ou de tempête de grêle peuvent être gênants pour certaines personnes. D’ailleurs, ce type de toiture n’est pas conseillé pour les régions sujettes à des vents violents fréquents. Malgré qu’elle dispose d’une grande variété de couleurs, la tôle de toiture est souvent critiquée pour son côté peu esthétique. Vous cherchez des experts pour votre projet de toiture? Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés! Quels sont les différents types de tôle? Source : Canva La tôle unie ou ondulée est disponible dans différents matériaux, chacun ayant des spécificités propres : La tôle en fibrociment La tôle en fibrociment est un matériau à la fois léger et résistant. Elle peut être utilisée comme revêtement de toiture ou pour les murs extérieurs. Elle est disponible en différentes couleurs. La tôle imitation tuile Source : Canva Il s’agit d’un panneau d’acier galvanisé qui imite l’apparence de la tuile. Il est généralement utilisé pour remplacer une toiture en fibrociment ou encore lors de la transformation d’une construction secondaire à pièce à vivre. La tôle d’acier galvanisé ou peint La tôle d’acier galvanisé ou peint est un produit de construction très utilisé. C’est un matériau très léger, facile à installer et qui offre une grande résistance. La tôle en PVC La tôle en PVC est une matière très résistante et polyvalente. Très légère et simple à manipuler, elle peut être utilisée pour le toit, les murs et les sols. D’un prix abordable, elle convient à tous les types de charpente. La tôle en fibre de verre Source : Canva La tôle en fibre de verre est une tôle spéciale ayant une grande résistance à la corrosion. Outre la toiture et les murs, elle peut être utilisée pour les planchers. Elle est très résistante à la chaleur et aux intempéries et offre une excellente isolation thermique et acoustique. La plaque ondulée en polycarbonate La plaque ondulée en polycarbonate est un matériau très résistant idéal pour les toitures et les façades. Contrairement à la tôle unie, elle offre une excellente isolation thermique et acoustique, et peut être installée rapidement et facilement. D’un aspect translucide, elle est appréciée pour son excellente résistance aux écarts de température et aux chocs. La plaque en cuivre Il s’agit d’un matériau rare et dispendieux qui convient à toutes les formes de toiture grâce à sa grande malléabilité. La tôle unie est plus lisse et offre une esthétique plus propre, tandis que la tôle ondulée est plus rugueuse et offre une meilleure adhérence. La tôle en acier inoxydable La tôle en acier inoxydable est un matériau très populaire car elle résiste très bien à la corrosion et à la rouille. Comme pour la plaque de cuivre, son prix est également assez élevé. Combien coûte l'installation de feuilles de tôles sur un toit? Source : Canva Le coût de l’installation d’une nouvelle tôle de toiture varie en fonction de plusieurs facteurs comme l’emplacement de votre propriété, l’état du toit, sa structure, sa taille ainsi que le type de matériaux utilisés. Par exemple, le prix d’un grand toit en tôle peut atteindre jusqu’à 31 $ par pied carrés. De ce fait, pour un bâtiment dont le toit mesure à peu près 2000 pieds carrés, il faut compter environ entre 30 000 et 36 000 $ pour le coût total d’une nouvelle toiture. En plus du coût d’installation, il faudra prendre en compte les dépenses relatives à l’entretien du toit ainsi que les éventuelles réparations au fil des années.

7 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca 26 Oct 2022

Tout savoir sur le faîte de toiture

Une fuite de toiture est un problème majeur qu'il convient d'éviter à tout prix. Pourtant, l'un des aspects les plus négligés de la réparation ou de l'installation d'une toiture est en fait l’élément le plus vital, dont vous n'avez peut-être même jamais entendu parler: le faîtage de toiture (ou faîte de toit). Cette pièce essentielle de la toiture doit être bien choisie, installée et entretenue pour empêcher l'humidité nuisible de s'infiltrer dans votre système de toiture. De plus, que vous ayez une toiture en acier, en zinc, ou en tôle, vous avez besoin d'un faîtage pour assurer le bon écoulement des eaux de pluie et l'étanchéité de votre toit. Dans cet article, vous allez découvrir tout ce que vous devez savoir sur le faîte de toiture, notamment les types de faîtes les plus populaires et leurs avantages, comment installer des bardeaux pour faîtes, et plusieurs autres information utiles. Si vous voulez en savoir plus sur faîtage de toiture, lisez cet article jusqu’à la fin pour ne rien manquer! Définition d’un faîtage de toiture Source : Canva Le faîtage de toiture est le point le plus élevé de la structure. C'est l'endroit où les deux pentes du toit se rencontrent et se réunissent pour former le pic. En effet, si vous jetez un coup d'œil à votre toit, le faîte constitue la ligne horizontale qui s'étend sur toute la longueur, d'un bout à l'autre des deux pentes du toit. Il peut occuper aussi être découpé, selon la complexité de votre toiture. Notez cependant que certains propriétaires confondent arêtier et faîtage, parce qu'ils doivent tous deux être recouverts. Cependant, un arêtier est l'endroit où deux facettes du toit se rejoignent pour former un angle vertical extérieur. Pour éviter toute confusion, rappelez-vous que le faîte est généralement horizontal et constitue le point le plus élevé de votre toit. Il est aussi important de noter que si vous avez un toit complexe, découpé en plusieurs facettes, vous aurez plusieurs faîtières. Avec toutes les différentes facettes qui se rejoignent, le faîte ne sera pas horizontal sur l'ensemble du toit. Chaque sommet aura sa propre faîtière là où deux pentes se rencontrent, sur l'ensemble du toit. Types de faîtes de toiture: caractéristiques et avantages Le choix du type de faîte et de la technique de pose dépend avant tout des matériaux de votre toit. Ainsi, les faîtes utilisés pour une toiture ondulée ne seront pas les mêmes que pour une toiture en ardoise. Il est donc primordial que l’installation d’un faîte de toiture soit réalisée par des experts du domaine. Sur les marchés québécois et canadien, on retrouve principalement les faîtes de toitures suivants: Le faîtage d'une toiture en tuiles Pour les toitures en tuile traditionnelles, on utilise des faîtes en tuiles classiques (traditionnellement construites en mortier). Les faîtages en tuiles ont un aspect esthétique agréable. En termes d’avantages: Ils donnent un nouvel aspect esthétique à l'ensemble de la maison. Ils sont un bon choix pour les climats chauds et humides, car elles gardent toute la maison fraîche. De plus, ils sont économes en énergie (réduction des factures d’électricité) et peuvent être recyclés pour en fabriquer de nouveaux. Ils sont aussi résistants à la chaleur et au vent, et protègent le toit contre les infections fongiques. Le faîtage d'une toiture en tôle ou en zinc Si votre toiture est en tôle ou en zinc, on utilise généralement des faîtes en zinc ou en aluminium pour améliorer l’aspect esthétique du toit. Avec ce faîtage, vous obtiendrez une texture et un aspect lisses, d'une excellente résistance à l'humidité, aux intempéries et au feu. Ces matériaux de faîte de toiture peuvent durer jusqu'à 100 ans, nécessitent peu d'entretien et sont faciles à installer. En effet, une fois l’installation terminée, vous n'avez plus grand-chose à faire. Il est aussi important d’ajouter que les faîtages en zinc (ou en aluminium) sont respectueux de l'environnement et sont très légers. Par conséquent, si vous recherchez un produit respectueux de la nature, ne cherchez pas plus loin. Ce faîtage est recyclable à 100% et peut être réutilisé à l'infini, pour garantir une protection totale contre les fuites. Que pourriez-vous demander de plus ? Qui plus est, ces faîtes sont faciles à installer et à entretenir, comme les larmiers de toiture. Le faîtage d'une toiture en ardoise Ici, le faîtage est réalisé avec des bandes de zinc que l’on croise en deux, et qui sont posées à cheval sur toute la ligne de faîtage (la tuile peut aussi être utilisée). Comment installer des bardeaux pour faîtes? Source : Canva L'installation d'un bardeau pour faîtes est l'une des étapes les plus importantes, et cela vient généralement à la fin du processus. Et pour vous aider à réussir cette phase importante, nous avons jugé bon de vous présenter ce guide d’installation étape par étape: Étape 1: Assurez-vous que les bardeaux ne sont pas trop froids, car il est plus facile de les manipuler s'ils sont un peu réchauffés avant leur installation. Étape 2: Pour obtenir une ligne droite et professionnelle (50% de chaque côté), pliez-le en deux sans l’endommager. Étape 3: Lors de la pose de bardeaux de faîtage, installez les bardeaux d’arêtier en débutant au point le plus bas de l'arête et en vous dirigeant vers le faîte. Sur les toits en croupe, posez les bardeaux de faîtage en débutant à chaque extrémité pour qu'ils se rencontrent au milieu. Sur les toits en pignon, posez les bardeaux de faîtage en débutant à l'extrémité opposée à la direction des vents dominants et continuez jusqu’à l'autre extrémité. Étape 4: Clouez maintenant le bardeau de faîtage à environ 14 cm au-dessus du bord de l'arête, à 2,5 cm de chaque bord, en fonction du type de bardeau que vous utilisez. Étape 5: Lorsque vous arrivez au sommet d'un toit à deux versants, vous devez commencer par l'extrémité de la faîtière opposée à la direction du vent dominant, pour une résistance optimale de la faîtière au vent. Étape 6: À cette étape finale, vous devez poser le dernier bardeau dans du ciment et recouvrir de ciment les têtes de clous exposées. En effet, le bardeau final doit être collé à l'aide de ciment plastique, et les clous exposés doivent être recouverts. Exemple de prix pour différents bardeaux de faîte Pour vous donner une idée du prix de bardeaux de faîte, sachez que vous devrez dépenser environ 61$ pour acheter un bardeau de faîte Hip & Ridge Glacier pré-taillé. Il est couvert d'un granulat résistant aux algues, et le scellant adhésif dont il est doté procure une meilleure résistance au vent. Par paquet, vous obtiendrez 21 feuilles se séparant en 3, pour donner au total 63 morceaux. Mais de manière générale, les prix des bardeaux de faîtage les plus populaires sont les suivants: Faîtage d’une toiture en tuiles: 5,4 à 27 dollars par mètre linéaire Faîtage d’une toiture en métal: 20 à 33,7 dollars par mètre linéaire Faîtage d’une toiture en ardoise: 67,5 à 202,5 dollars par mètre linéaire Vous cherchez des experts pour votre projet d'installation de faîte de toiture? Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés! Comment fonctionnement les faîtes ventilées? Source : Canva Votre maison doit pouvoir respirer. La chaleur de la maison peut s'accumuler dans les combles, et pour éviter les problèmes de moisissure, l'air humide doit être en mesure de s'échapper. Si on la laisse s'accumuler, cette humidité provoquera des problèmes tels que la détérioration précoce des bardeaux du toit et l'apparition de moisissure, ce qui peut être mauvais pour votre santé, votre carte bancaire et la structure de votre maison. L'une des façons les plus importantes de ventiler votre maison est d'utiliser un excellent système de ventilation de toit, et un faîte ventilé est la méthode la plus efficace pour permettre à l'air humide de sortir de votre grenier, tout en assurant une ventilation adéquate. A titre de rappel, une faîtière ventilée est essentiellement une moulure métallique conçue et placée sur le toit de manière à évacuer l'air chaud de votre grenier, ainsi que de la toiture elle-même. Il est possible que votre toit ait plus d'un faîte, selon le nombre de sections de toiture que vous avez et la taille des faîtières. Alors, comment fonctionnent les faîtes ventilés? La réponse à cette question est simple. Les faitières ventilées fonctionnent en créant un processus d'échange d'air naturel qui, lorsqu'on l'analyse, est la combinaison de quelques principes de base que vous connaissez peut-être déjà. Lorsque l'air chaud monte dans votre grenier et que vous avez installé un évent de faîtage, le flux d'air ascendant sur le faîte de toit échange l'air naturellement en permettant à l'air chaud qui monte de s'échapper par les ouvertures du faîte. C'est la petite partie latérale de l'évent de faîtage qui ressemble à un évent. Cette circulation naturelle permet à l'air chaud de s'échapper par les évents situés en haut, en faisant entrer naturellement de l'air frais par les soffites pour le remplacer. Ce processus d'échange d'air naturel crée alors une pression négative dans le grenier, également connue sous le nom d'effet venturi. Ai-je besoin d’installer un faîte ventilé sur mon toit? La réponse courte est oui, probablement. Si vous installez un nouveau toit sur votre maison, votre expert en toiture vous conseillera probablement de l'intégrer à votre système de ventilation. Une bonne ventilation de la toiture prolongera la durée de vie de celle-ci, et contribuera à prévenir les complications dues à l'air chaud et à l'accumulation de condensation. Et pour cela, le faîte ventilé est une option fantastique. Source de l'image de couverture: Micah Carlson - Unsplash

7 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca 24 Oct 2022

L’entretien d’une toiture en bardeaux: la longévité assurée?

Quel que soit le type de matériaux dont est composée votre toiture, avec le temps et les intempéries, les saletés peuvent très vite s’accumuler et nuire à son bon fonctionnement. Il est primordial de la nettoyer de façon régulière afin de prolonger sa durée de vie et de conserver une bonne étanchéité. Dans les sections qui suivent, nous vous donnons des conseils pour l’entretien d’une toiture en bardeaux. Pourquoi est-il important d’entretenir une toiture en bardeaux? Source: Canva Les toitures en bardeaux d’asphalte sont très répandues dans le secteur résidentiel du Québec, et ceci grâce à leur esthétisme, leur grande résistance aux intempéries, et le fait qu'elles s'adaptent facilement à différents styles de bâtiments. Les bardeaux représentent un investissement important pour les propriétaires; il est donc essentiel de les entretenir régulièrement afin d’éviter les accidents et de prolonger leur durée de vie. De plus, une réfection de toiture peut coûter très cher, alors que le nettoyage régulier du toit est plus abordable et permet justement de prévenir les failles pouvant conduire aux gros travaux de rénovation. En plus de garantir le confort et la sécurité des habitants de la maison, une toiture bien entretenue permet de maintenir ses performances isolantes et d’accroître la valeur d’une habitation, ce qui peut se révéler être un atout en cas de mise en vente. Quels sont les facteurs qui endommagent les toitures en bardeaux? Au cours de leur vie, les toitures en bardeaux peuvent être endommagées par plusieurs facteurs: Les intempéries: entre l’exposition à la lumière du soleil, aux vent, à la pluie, à la grêle et à la neige, la toiture peut facilement s’affaiblir au fil des années, ce qui peut causer des problèmes d’isolation et de ventilation, laissant le champ libre à la prolifération des moisissures. Les végétaux: la propagation des algues, mousses et lichens, ainsi que les débris d’arbres et de plantes, causent non seulement des micro-fissures sur le toit, mais donnent également à l’habitat une apparence peu attrayante. Une mauvaise technique de pose peut également causer des dommages, de même que des pratiques d’entretien ou de répartition inadéquates. Certains signes peuvent indiquer des problèmes, dont des bardeaux fissurés ou ondulés, des bardeaux manquants, de la moisissure sur le plafond (ainsi que des auréoles brunes et jaunâtres), des fuites d’eau à l’intérieur de la maison, etc. Vous cherchez des experts pour votre projet de toiture? Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés! Comment entretenir une toiture en bardeaux? Source: Canva L’entretien d’une toiture en bardeaux se fait en 4 étapes simples, de préférence 2 fois par année. Il n’est pas recommandé de réaliser certains travaux d’entretien soi-même; le mieux étant de faire appel à un couvreur certifié, qui est plus à même de détecter les problèmes et de trouver des solutions adéquates. 1- Le nettoyage de la toiture Le nettoyage régulier est la première étape de l’entretien d’une toiture en bardeaux. Veillez à bien nettoyer les bardeaux et les solins, sans oublier les parties connexes du toit, telles que les gouttières, les puits de lumière, les descentes pluviales, les cheminées, les éléments de ventilation et les panneaux solaires. Nous vous recommandons de: Retirer de temps en temps les débris de feuilles et de branches qui recouvrent la surface du toit. Travaillez à partir du sol ou, si cela est impossible, utilisez une souffleuse à feuilles pour évacuer les débris de végétaux. Tailler les végétaux au-dessus du toit et de faire appel à un émondeur pour les endroits difficiles d’accès. Comme autre méthode pour vous débarrasser des végétaux, vous pouvez appliquer des produits anti-mousses disponibles dans des quincailleries. Dégager les feuilles et autres végétaux des gouttières à l’aide d’une truelle. Cela va faciliter le drainage de l’eau dans les descentes pluviales. Empêcher l’accumulation des débris dans les gouttières en installant des protecteurs d’avant-toit ou des grilles à mailles métalliques. Ce dispositif permet également de nettoyer les débris plus facilement. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les hauteurs, confiez le travail à votre couvreur. La CASMA (l’association Canadienne des Fabricants de bardeaux d’asphalte) propose une recette pour venir à bout des végétaux sur le toit : ¼ tasse de phosphate trisodique (PTS, nettoyant chimique); ¼ gallon d’eau de javel; ¾ gallon d’eau. Mélangez tous les ingrédients avec précaution et revêtez un équipement de sécurité avant de monter sur le toit. N’utilisez pas de nettoyeur à haute pression, qui pourrait abîmer vos bardeaux; optez plutôt pour une brosse à poils souples. L’opération doit se réaliser lorsque les conditions climatiques sont favorables, par temps clément. 2- L’inspection de la toiture Après avoir bien nettoyé la toiture, passez à l’inspection afin de détecter toutes les zones potentiellement endommagées. L’idéal est de réaliser l’inspection 2 fois par an, de préférence au printemps et en automne. Pour ce faire, sollicitez les services d’un couvreur expérimenté, qui pourra détecter toutes les zones suspectes, jusqu'aux moindres fissures, et effectuer les corrections nécessaires avant qu'elles ne prennent de l’ampleur. Il pourra aussi vérifier le bon fonctionnement de votre système de ventilation, et s’assurer qu’il n’a pas besoin d’être nettoyé ou débouché. 3- La réparation de la toiture Cette phase consiste à réparer les zones défectueuses remarquées pendant l’inspection. Il est important d’effectuer les réparations dès le constat d’une fissure, aussi mineure soit-elle, car avec le temps, elle pourrait devenir plus importante et nécessiter des réparations onéreuses. Les dommages causés par des fuites d’eau, bien qu'invisibles au départ, sont souvent pénibles à réparer et dangereux pour la santé. 4- La tenue d’un dossier pour l’entretien du toit Il est recommandé aux propriétaires de maison de tenir un registre d’inspection où le couvreur note tous les problèmes potentiels et les réparations déjà effectuées sur le toit. Cela lui permettra de mieux détecter les éventuels problèmes aux prochaines inspections et ainsi, d’effectuer des réparations plus efficaces et durables. Grâce à cet aide-mémoire, vous pourrez aussi mieux planifier votre budget d’entretien et montrer des preuves à un futur inspecteur ou acheteur. Les gouttières: pourquoi en tenir compte lors de l’entretien du toit? Source: Canva Le nettoyage des gouttières est primordial pour l’entretien d’une toiture en bardeaux d’asphalte. C’est pourquoi Marc-André Martin de Toitures Horizon affirme que: « Pour l’entretien d’une toiture, chaque client possédant une maison doit nettoyer ses gouttières en automne ». Le nettoyage permet de garder les couvertures étanches et de garder la maison en bonne « santé ». Les accumulations de feuilles mortes et de poussière dans la gouttière peuvent la boucher, ce qui engendre généralement des problèmes comme des fissures, l'affaissement de la structure, des infiltrations d’eau, etc. Nettoyer ses gouttières régulièrement aide à évacuer les débris accumulés, et donc à éviter les attaques de la corrosion et de la rouille, qui peuvent abîmer le système d’évacuation des eaux de pluies. Des gouttières bien entretenues durent jusqu’à 50 ans, selon le matériau de fabrication utilisé. Pour nettoyer efficacement votre gouttière, vous devez d’abord monter sur une échelle et vous demeurer près d'elle. Enlevez tous les déchets qui s’y trouvent: nids d’oiseau, feuilles mortes, graines, poussière, etc. Grattez la surface à l’aide d’une brosse dure; un objet pointu pourrait abîmer votre gouttière. Répétez cette opération autant de fois que possible en descendant de votre échelle et en la déplaçant le long de vos gouttières. Pour rincer et inspecter par la même occasion vos gouttières, utilisez un tuyau d’arrosage et commencez le rinçage depuis le haut. Si vous voyez des fuites d’eau, votre gouttière est probablement percée ou fissurée. Cela peut également signaler que vos joints de raccord sont usés et certains crochets, cassés. Une eau qui stagne par endroits est signe que la gouttière est affaissée et a besoin d’être réalignée. Si l’eau ne s’écoule pas, votre gouttière est sûrement bouchée par quelque chose. Quand entretenir sa toiture en bardeaux? Pour l’entretien d’une toiture en bardeaux d’asphalte, il est recommandé d’intervenir par temps sec. L’idéal serait qu’il ne pleuve pas pendant les 3 jours qui suivent l’intervention. Nous vous recommandons d’éviter les saisons pluvieuses, car avec la pluie, la toiture est glissante. Les temps venteux sont également proscrits pour des questions de sécurité. Les fortes chaleurs perturbent le séchage ou exposent le couvreur à des risques d’insolation. Avec la pluie et le froid, les produits seront éliminés avant même d’agir. La chaleur, quant à elle, provoque l’évaporation des produits. Il faut donc chercher le juste milieu. De plus, pour assurer l'efficacité de votre intervention, n’entamez les travaux que lorsque les arbres autour de votre toit et de votre propriété auront perdu toutes leurs feuilles. Source de l'image de couverture: Steve Johnson – Flickr


Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez un projet et recevez 3 soumissions gratuites maintenant !